Les Brèves

    Orléans en mode Express !

    Grandes écoles

    Pendant six mois, dans le cadre d’un défi des Grandes Écoles, dix étudiants de l’Escem Orléans ont travaillé sur un supplément dédié à la cité johannique pour le journal L’Express. En mars, il sera enfin possible de l’acheter pour y découvrir des personnalités fortes de la ville.

    claire seznec

    C’est une première : une équipe de dix étudiants de l’Escem d’Orléans, école de commerce et de management, participe au 30e défi des Grandes Écoles du journal L’Express. L’objectif ? Réaliser un supplément de vingt pages de ce journal sur la ville d’Orléans. Tout a commencé en septembre dernier, lorsque L’Express s’est rendu à l’Escem pour expliquer le projet. Poussés par l’école, les dix étudiants ont déposé une candidature afin de pouvoir représenter Orléans. « Nous sommes un groupe composé de huit filles en master marketing et communication et deux garçons en bachelor développement commercial à avoir été sélectionnés, précise Martin Garcia Martinez, l’un des étudiants. C’est un défi très intéressant, professionnellement et humainement. » Depuis, l’équipe travaille beaucoup sur ce projet « qui n’est pas obligatoire » pour leurs études.

    Trente personnalités orléanaises

    Le supplément s’appellera L’Orléans Express et son sujet, imposé, concerne « trente personnalités qui font la ville d’Orléans » qu’il a donc fallu trouver, rencontrer et interviewer. En à peine six mois, l’équipe estudiantine a dû également apprendre à animer ses propres réseaux sociaux et former une communauté, imaginer un magazine, participer à des événements locaux – comme sa présence au récent match de l’OLB face à Dijon –, concevoir un blog, atteindre un chiffre d’affaires publicitaire… De quoi mettre en pratique les théories apprises en cours magistraux. « Nous appliquons nos compétences d’études, car c’est un défi très ouvert et complet », affirme Martin Garcia Martinez. Simplement, il faut avoir « du temps, de la motivation et de la persévérance » pour écrire des articles sur le blog, mettre des informations sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) et, en même temps, créer le supplément.

    Décrocher un prix

    L’Orléans Express sera en vente pendant une semaine, du 7 au 14 mars à Orléans. « Il faut trouver des vendeurs pour nous aider, mais aussi trouver des lots pour les récompenser et démarcher les entreprises pour trouver des annonceurs publicitaires », explique Martin Garcia Martinez. Et la deadline se rapproche doucement...

    Ensuite, une fois le supplément sorti et vendu, les étudiants devront continuer à proposer du contenu sur les réseaux sociaux jusqu’à la fin du mois d’avril. Car, en mai, une cérémonie de remise de prix est prévue pour récompenser l’une des dix équipes françaises (Orléans, Tours, Bordeaux, Nantes, Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier) à avoir participé au projet. 

    « un défi très intéressant professionnellement et humainement »
    Martin Garcia Martinez, étudiant

    Les Brèves

    • 5 000

      Le nombre de ventes du supplément qui devraient être effectuées dans les points relais d’Orléans entre le 7 et le 14 mars prochain.