Il a dit

Les Brèves

  • Michel Ricoud, conseiller municipal (PCF) d’Orléans

    « Nous comprenons la colère de la maire de Châteauneuf quand, au sujet du lycée qui ne serait pas construit à Châteauneuf mais sur la métropole, elle parle « d’une France à deux vitesses » et que « l’on métropolise nos populations ». Nous avons dit et répété que ce passage en métropole allait accélérer la fracture territoriale et accentuer la désertification de secteurs ruraux en termes de services publics notamment. Et l’exemple du lycée est criant. »