Les Brèves

    Une saison olympique

    Il y a visiblement une bonne étoile pour les ambitieux et les téméraires. Non seulement Emmanuel Macron profite d’une déstabilisation totale des partis politiques traditionnels qui sont aujourd’hui plus concentrés sur leur survie que sur leur rôle à jouer dans l’opposition mais, de surcroît, malgré la multitude des réformes qui s’annoncent, les organisations syndicales ne parviennent pas non plus à fédérer un mécontentement qui ressemble plus à une forme de fatalisme. À moins, et ce serait bien une première dans l’Histoire de France, que les « Gaulois » acceptent le changement…

    Mais la bonne étoile présidentielle ne devrait pas s’étioler dans les années à venir. La désignation de Paris comme ville hôte des Jeux Olympiques est un élément qui sera déterminant pour la reprise économique. Déjà annoncée, mais toujours en retrait par rapport aux autres pays européens, la France va pouvoir profiter de cette exposition majeure jusqu’à l’échéance finale, l’apothéose de 2024. Beaucoup de présidents avaient rêvé de cet événement dont on a pu constater – quand le projet est maîtrisé… – le coup de d’accélérateur qu’il génère. Et Emmanuel Macron, le bienheureux, tout fraîchement élu, récupère les lauriers de l’Olympe sans même avoir eu à mouiller réellement sa chemise... On ne peut finalement qu’espérer qu’une chance aussi insolente rejaillisse sur le pays tout entier.

    Les Brèves