Les Brèves

    Le Centre chorégraphique investit les rues

    Orléans

    Depuis janvier, la chorégraphe et danseuse Maud Le Pladec a pris la succession de Josef Nadj à la tête du Centre chorégraphique national d’Orléans (CCNO), avec pour objectif d’amener un renouveau. Son idée ? Ouvrir le centre aux autres arts et permettre la rencontre avec le public, « un peu comme si le CCNO avait des murs transparents ». Pour lancer ce projet, la nouvelle direction de l’institution organise une « inauguration dans la ville », les 29 et 30 septembre.

    « Le centre-ville d’Orléans va devenir un parcours, un quartier de la création, avec de la chorégraphie, de la musique, des spectacles », explique Maud Le Pladec. Du Théâtre d’Orléans à la place du Martroi en passant par le Campo Santo, des artistes de renom (Boris Charmatz – directeur du musée de la danse de Rennes –, le Jeune ballet de Lyon, Noé Soulier, et encore l’Ensemble Ictus) vont réinvestir les rues et sortir leurs arts des salles. Le public découvrira ainsi des extraits de Borderline, une pièce chorégraphique de Maud Le Pladec, mais aussi les Siestes Musicales du DJ Julien Tiné, les travaux de deux jeunes chorégraphes, Noé Soulier et Daniel Linehan, et encore les Bi-portraits photographiques de Mickaël Phelippeau. Pour finir, le public pourra venir danser « toute la nuit » sur la piste du CCNO.

    Les Brèves