Les Brèves

    C’est reparti pour un tour !

    Vélotour 2017

    La neuvième édition du Vélotour aura lieu le 28 mai prochain à Orléans. Deux boucles de 18 et 24 km sont au programme pour celles et ceux qui voudront découvrir plus d’une quinzaine de sites sur le territoire métropolitain. Présentation. Manon Rouxel (avec B.V)


    Depuis le début du Vélotour en 2009 sur le territoire de l’agglo – puis aujourd’hui de la métropole –, les Orléanais ont pu arpenter, juchés sur la selle de leur vélo, la scène du Théâtre, le Muséum des Sciences-Naturelles, l’Hôtel Groslot, le Zénith d’Orléans, le Palais des Sports, pour ne citer qu’eux. En ayant pédalé dans les recoins les plus insolites de la ville, les Orléanais ont déjà eu accès, en tout, à près de 130 sites métropolitains !

    Pour cette neuvième édition orléanaise, le 28 mai prochain, les animations prévues au Campo Santo pour le départ et l’arrivée des cyclistes seront diverses : structures gonflables accessibles pour tous les âges, parcours rythmé d’interludes musicaux et d’animations inédites… Une sensibilisation à but pédagogique concernant la sécurité ferroviaire sera en outre organisée par la SNCF ; ainsi que des ateliers maquillage, dessin et, bien évidemment, des points de ravitaillement pour les sportifs et des lieux de dégustation pour les gourmets.

    Lors de cette promenade ravivée et colorée, les participants du Vélotour pourront également participer à un concours de déguisement, sponsorisé par la marque automobile Skoda. Durant ce concours, folie et imagination seront à l’honneur, et des récompenses pour les plus beaux déguisements seront attribuées…

    Par l’île Arrault et l’Hôtel Groslot

    Pour cette année 2017, le plus petit parcours est annoncé à 18 km. Avec la boucle optionnelle, le plus grand s’élèvera à 24 km. De quoi ravir tous les âges et toutes les générations, pour gérer au mieux la densité d’efforts à fournir, suivant ses envies et ses capacités. Avec un parcours qui s’étendra de part et d’autre de la Loire, près de 15 sites seront à découvrir cette année. L’événement est d’ailleurs ouvert à tous, résidents de la métropole ou touristes. Seul détail à prendre logiquement en considération : il faudra apporter son vélo ! Chacun pourra ensuite passer par l’hippodrome et la station d’épuration de l’île Arrault, mais aussi par le site Enedis, le centre de tri et déchets ou l’Hôtel Groslot. Autant d’opportunités de visites et de découvertes, dans une ambiance légère et colorée.

    Il est également essentiel de noter que, pour pouvoir participer au Vélotour, il est conseillé de passer en priorité par la billetterie du site Internet avant le jour J. Pour un tarif compris entre 5 € – pour les plus petits – et 20 € maximum – pour un tarif adulte (gratuité pour les demandeurs d’emploi) –, cette sortie se voudra accessible et tiendra la promesse de prix raisonnables malgré l’ampleur des festivités.

    200 000 participants depuis 11 ans

    Depuis 2006 et la première édition d’un Vélotour en France, ce sont en tout plus de 200 000 personnes (32 000 à Orléans) qui ont participé à l’événement dans les villes où celui-ci s’est déroulé. C’est il y a plus de onze ans, à Dijon, qu’est en effet née l’initiative du Vélotour. Lors de cette première édition, les participants avaient été nombreux : environ 2 750 cyclistes, qui avaient été encadrés par 70 bénévoles. Le tout premier parcours à la découverte de lieux insolites s’était articulé, dans le chef-lieu de la Côte d’Or, autour de la traversée de galeries commerciales, en passant par le hall principal d’un hôtel quatre étoiles, ou encore la descente circulaire d’un parking souterrain ! Une réussite qui avait été renouvelée l’année suivante.

    L’idée avait germé, au départ, dans l’esprit de deux amis en fin d’étude qui s’étaient associés dans le but de créer un événement original. Le côté familial fut immédiatement privilégié pour mettre sur pied ce projet insolite auquel pouvaient – et peuvent toujours – participer les habitants d’une ville, comme des visiteurs extérieurs. Après trois années de succès pour l’association Vélotour à Dijon, l’ambition d’étendre ce phénomène à d’autres villes de France a émergé : à Paris, Marseille, Le Havre et donc Orléans.

    De la suite dans les idées

    Véritable innovation, le Vélotour souhaite éveiller de « nouvelles prises de conscience » des participants vis-à-vis de leur ville et de leur façon de vivre et d’agir au quotidien par un biais pédagogique, insolite et ludique. Ce processus se veut enjoué et festif, sans aucun esprit de compétition, dans une ambiance de solidarité et de détente. Il a pour but de sensibiliser ses participants à l’histoire culturelle, écologique et industrielle d’une ville.

    Le concept du Vélotour veut également développer le principe de l’éco-mobilité, qui incite l’utilisation du vélo en milieu urbain plutôt que la voiture. Découle aussi de ce projet la notion de sport pour tous, de respect de l’environnement, de sensibilisation au patrimoine ; le tout transmis par un canal qui favorise l’écoute et le partage : « le sourire ». Les organisateurs du Vélotour indiquent d’ailleurs que de nouveaux aménagements cyclables ont été progressivement aménagés dans les communes et les agglomérations qui ont accueilli ou accueillent l’événement ! 

    Plus d'infos :

    Le 28 mai 2017 - Départs/arrivées au Campo Santo.

    Quatre « vagues » de départ sont programmées entre 8 h et 12 h.

    Fermeture du village à 18 h.

    Pour s’inscrire : rendez-vous sur www.velotour.fr/orleans/

    Les Brèves

    • Pas seuls !

      De nombreux partenaires viennent apporter leur contribution au mouvement Vélotour. Parmi eux, des partenaires institutionnels tels que la Ville d’Orléans, Orléans Métropole ou encore la Région Centre-Val de Loire. Mais aussi la SNCF et des partenaires officiels privés comme ENEDIS, Décathlon et bien d’autres…